Daniel Veron

homme

Thèmes de recherche

  • Sociologie des migrations, des frontières, des relations interethniques
  • Sociologie de l'action collective et des mobilisations
  • Sociologie du travail, de l'emploi et du salariat

Parcours

Post-doctorant au centre d'études de l'emploi et du travail (CEET-Cnam) dans le cadre d'une recherche sur le détachement de travailleurs.

Le travail détaché au prisme des contentieux et des conflits du travail
Bien qu’encore peu exploré par les chercheurs en sciences sociales, le travail détaché a connu un développement massif : de 16 000 recours en 2004, il a atteint 516 000 en 2017 (avec une hausse de 46 % par rapport à 2016). Comment appréhender le recours toujours plus massif à cette forme d’emploi et ses effets sur la réalité du travail aujourd’hui ?
Son développement interroge tout d’abord les évolutions du marché du travail au travers des usages patronaux de cette forme d’emploi et son articulation avec d’autres statuts et contrats particuliers (aux côtés de l’intérim, de l’embauche d’étrangers sans titre, du contrat de chantier, etc.). Le travail détaché apparaît ainsi au cœur des mutations récentes de la structure de l’emploi et des marchés du travail, en particulier dans certains secteurs (construction, industrie, travail intérimaire). Par voie de conséquence, il impacte également le rapport au travail et les modes de sociabilité qui y ont cours, ce qui implique de s’interroger sur les faisceaux de contraintes, dans lesquels les travailleurs détachés sont pris, mais aussi sur leurs possibilités d’autonomie, de réalisation de soi, et d’articulation avec les autres sphères de la vie sociale.

Le dispositif de recherche proposé se déploie à partir d’une entrée bien précise : celle des conflits et des contentieux. L’analyse de cas, documentés par l’activité d’organisations syndicales ou de l’inspection du travail, est en effet une entrée particulièrement féconde pour explorer la réalité des pratiques, à la fois patronales, syndicales, institutionnelles et de travail, autour du détachement, en combinant un travail archivistique et documentaire avec des entretiens semi-directifs auprès des parties prenantes des conflits.

Thèse : "Sociologie des sans-papiers. Processus d'illégalisation et expériences clandestines (Paris, Buenos Aires, Montréal)", soutenue le 19 avril 2017, à l'Université de Nanterre.

Qualifié en section 19.

Chercheur rattaché à l'IDHES (UMR-8533).
En savoir plusVoir la fiche

Membre de l'Institut Européen du Salariat (IES)

Principales publications

Directions de numéros de revue

Brücker Pauline, Veron Daniel, Vertongen Youri Lou, « La cause des migrants. Des mouvements de sans-papiers à la « crise » des réfugiés », Critique internationale, 2019 (à paraître).

Albenga Viviane, Andro Armelle, Binctin Barnabé, Bouagga Yasmine, Brücker Pauline, Grisoni Anahita, Lagneau Antoine, Mazouz Sarah, Simon Patrick, Veron Daniel, Vertongen Youri Lou, Mouvements, « Les migrant.e.s dans l’impasse des gouvernances », n° 93, 2018.

Articles dans les revues à comité de lecture

Veron Daniel, « Les tactiques collectives de la régularisation. La mobilisation au prisme de l’engagement des sans-papiers », Critique internationale, numéro thématique « La cause des migrants », 2019 (à paraître).

Veron Daniel, « Des papiers, et après ? », Plein droit, la revue du Gisti, n°119, 2018. 

Veron Daniel, « Tactiques de la mobilité migratoire. S’affranchir du "vrai" et du "faux" », Mouvements, n°93, 2018.

Veron Daniel, « Cartographie de la frontière et topographie clandestine », Hommes & Migrations, n° 1304, oct.-nov.-déc 2013, p. 19-25.

Veron Daniel, « Quand les sans-papiers prennent la parole. Espaces d’interlocution et énonciation du tort », Variations, n° 18, 2013.

Veron Daniel, « La construction politique de la "collectivité bolivienne" en Argentine : entre assignations identitaires et identifications résistantes », revue Asylon(s), n° 9, « Reconstructions identitaires et résistances », 2012.